Règles douloureuses : Ces remèdes naturels qui soulagent rapidement la douleur

Partager c'est aimer

Environ 85% des jeunes femmes entre 16 et 20 ans souffrent de règles douloureuses, et chez les femmes en âge de procréer, 25% d’entre elles en sont victimes. En effet, si certaines le vivent bien, d’autres, par contre, deviennent irritables, fatiguées et subissent de fortes douleurs lorsqu’elles sont en période de menstruation. Comment faire face à cette douleur ? La réponse pourrait résider dans certains remèdes naturels, réputés pour être de très bons antalgiques. On vous en parle dans cet article.

Règles douloureuses : Comprendre l’origine

Pourquoi ressent-on des douleurs durant ses règles ? Cela mérite une petite explication, n’est-ce-pas ! S’il n’y a pas eu fécondation, une partie de l’endomètre ou muqueuse utérine, se désagrège. Le muscle utérin ou le myomètre, se contracte alors pour évacuer le sang des règles et les débris d’endomètre. Ce qui peut au passage déclencher les règles douloureuses. Mais le myomètre n’est pas le seul responsable de ces douleurs.

Les prostaglandines y ont aussi leur part. Ce sont des molécules pro-inflammatoires, sécrétées dans le sang. Elles agissent comme des hormones et renforcent la contraction de l’utérus. Ce sont elles qui sont à l’origine des contractions qu’on ressent au niveau de l’utérus ou des muscles de la zone pelvienne.

Jeune femme ayant des douleurs au niveau du bas ventre
Crédit Photo : Adobe Stock

Plus on en sécrète, plus les douleurs sont vives et intenses. L’activité des prostaglandines peut aussi être stimulée par certaines habitudes comme :

  • Une consommation excessive de viandes rouges
  • Le stress
  • La prise de stimulants comme le thé et le café
  • Un régime alimentaire trop concentré en glucides, graisses et sucres rapides

On parle de dysménorrhée primaire si les douleurs surgissent dès les premières règles, c’est-à-dire à l’adolescence et de dysménorrhée secondaire lorsqu’elles apparaissent chez la jeune femme après la puberté, autrement dit plus tardivement. Il arrive également qu’elles soient accompagnées de d’autres symptômes tels que les crampes, un mal de tête, les nausées, les vomissements, un problème gastrique ou une sensation de jambes lourdes ou de fatigue.

Autre précision de taille : Si vos règles sont très douloureuses, il peut s’agir d’une grossesse extra-utérine ou encore si vos douleurs viennent avec des malaises ou des vomissements et demeurent particulièrement violentes, voire handicapantes, consultez au plus vite votre médecin, car elles peuvent dissimuler un autre problème de santé plus grave comme l’endométriose.

Comment soulager les douleurs menstruelles ? 5 remèdes naturels qui font vraiment effet

Les tisanes : faites-en vos alliées

La tisane de sauge remède efficace contre les règles douloureuses
Crédit Photo : Adobe Stock

C’est le remède phare contre les règles douloureuses. Elles renferment des extraits de plantes qui stabilisent le taux de prostaglandine dans l’organisme. Ce qui favorise le soulagement de la douleur en réduisant les contractions.

Vous avez le choix entre la tisane de camomille, réputée pour son action contre la nervosité et l’anxiété, celle de la menthe qui agit comme un antispasmodique naturel ou encore celle de sauge. Elle apporte des molécules qui ont une structure spatiale similaire à celle de l’estradiol, une version de l’œstrogène fabriquée par les ovaires.

Pour le mode d’emploi, rien n’est plus simple : Après avoir préparé votre infusion, consommez-en deux à trois tasses par jour, entre les repas, pendant toute la durée de vos règles. Quant au persil dont vous avez certainement déjà entendu parler, c’est l’un des meilleurs remèdes naturels grâce à sa capacité à régulariser le flux menstruel. Ajoutez 20 à 25 grammes de feuilles fraîches de persil dans 50 cl d’eau bouillante. Faites infuser une dizaine de minutes, filtrez et buvez dès que vous commencez à ressentir la douleur.

La bouillotte : adoptez-la

Utiliser une bouillote pour apaiser la douleur
Crédit Photo : Freepik

Poser une bouillotte sur les zones douloureuses comme le bas du ventre, est une façon très efficace de se détendre et de soulager ses règles douloureuses. C’est une astuce héritée de nos aïeules et elle a bien fait ses preuves ! Et pour cause, la chaleur relance la circulation sanguine et relaxe les muscles de l’utérus, ce qui aide à réduire la douleur qui accompagne les règles.

Allongez-vous avec une bouillotte entourée d’un linge, installée sur le ventre ou le bas du dos. Gardez-la un certain moment puis retirez-la ! Si vous n’en disposez pas, vous pouvez prendre un bain chaud. Cela va vous relaxer, à en croire celles qui ont déjà fait l’expérience.

Les huiles essentielles : servez-vous-en

huile essentielle de menthe poivree
Crédit Photo : Adobe Stock

Il n’y a pas que les tisanes pour adoucir les douleurs lors des menstrues. L’utilisation d’huiles essentielles, par voie orale ou en application locale, pourrait aussi vous aider à faire face aux crampes menstruelles. On donne la priorité aux huiles essentielles qui ont un effet relaxant comme l’huile essentielle de menthe poivrée ou de lavande aspic pour ses vertus antispasmodiques.

Mélangez-en quelques gouttes avec une huile végétale comme l’huile d’amande douce et massez légèrement le bas ventre avec ce mélange. Appliquez ce remède jusqu’à six fois par jour, en respectant un intervalle de deux heures minimum entre les massages.

L’acupuncture : une méthode à essayer

L'acupuncture pour apaiser les douleurs menstruelles
Crédit Photo : Adobe Stock

L’acupuncture serait aussi une très bonne alternative aux médicaments pour calmer et prévenir naturellement les douleurs menstruelles. On a recours à elle, notamment pour son action apaisante, indispensable en cas de règles douloureuses, mais aussi pour sa capacité à régulariser le cycle menstruel.

Selon plusieurs études, lorsqu’elles sont bien disposées, les petites aiguilles rétabliraient notre énergie vitale et équilibreraient notre système nerveux. En un mot, elles auraient un pouvoir thérapeutique ! En pratiquant une à deux séances par cycle, bien avant la venue des règles, le corps serait mieux préparé à résister à la douleur.

Règles douloureuses : s’apaiser avec l’homéopathie

Miser sur l'homéopathie pour apaiser ses règles douloureuses
Crédit Photo : Adobe Stock

Sous forme de comprimés, de granules ou encore de solutions buvables, l’homéopathie est une médecine douce vers laquelle certaines préfèrent se tourner pour atténuer les douleurs durant cette période. Si vos règles s’accompagnent d’un état de faiblesse, on vous recommande le remède Veratrum album 5 CH.

Les crampes abdominales, elles, se traitent avec les médicaments Chamomilla 5 CH et Magnesia Phosphorica 5CH. Pour les spasmes qui surgissent au niveau du bas ventre, ils pourraient être soulagés avec Sabina 5 CH. Avant leur application, assurez-vous d’avoir la bonne posologie en demandant conseil auprès d’un homéopathe.

Si la douleur persiste encore malgré l’usage de ces remèdes et se prolonge même après la période des règles, consultez immédiatement un médecin. Ne le prenez pas à la légère. Il peut s’agir d’un symptôme de l’endométriose, une preuve de la présence d’un ou de plusieurs fibromes ou d’une infection génitale. Bien que naturelles, les menstrues ne doivent pas pour autant vous faire souffrir et chambouler votre quotidien.

Quelques astuces pour bien vivre sa période de règles

Un mode de vie sain, une alimentation équilibrée, une meilleure gestion du stress en s’accordant un moment de détente, choisir une protection hygiénique confortable, voici les comportements à adopter pour vivre sereinement sa période menstruelle et réduire les douleurs.

1. Faire du sport

Saviez-vous que le sport fait un énorme bien au corps pendant la période des règles ? En effet, il nous aiderait à calmer les crampes et autres désagréments associés au cycle menstruel.

Alors, prenez votre courage à deux mains, mettez votre tenue de sport et c’est parti ! Faites du yoga, des exercices de Pilates ou de la danse. Au fur et à mesure des séances, le corps va synthétiser de la bêta-endorphine, une hormone qui vise essentiellement à stimuler votre bien-être et à amoindrir la douleur.

Jeune femme faisant des exercices de Pilates
Crédit Photo : Adobe Stock

2. Revoir son alimentation

S’il y a une chose à laquelle on doit faire attention durant ses règles, c’est bien à son alimentation. Consommer moins de graisse saturée, de viande rouge, d’alcool et de sucre raffiné vous permettra de calmer plus facilement les crampes menstruelles. Et pour cause, ces aliments, au même titre que le café et les produits laitiers, encouragent la production de prostaglandines dans l’organisme. Ce qui provoque la contraction de l’utérus, donnant ainsi naissance aux crampes.

Faites plutôt le plein de fruits, de légumes et surtout de bonnes matières grasses (saumon, maquereau). Les féculents sont aussi de bons alliés ainsi que les aliments riches comme les brocolis et les épinards. N’oubliez pas de vous hydrater suffisamment en parallèle, c’est un geste qui empêche la constipation.

3. Se détendre

D’une certaine façon, le stress peut impacter sur les douleurs menstruelles. D’où l’importance de relâcher la pression, de se détendre tout simplement. Chose qu’on peut faire en pratiquant des exercices de respiration, des activités relaxantes comme danser au rythme de sa musique préférée, méditer, lire un bouquin, etc. L’objectif est de venir à bout du sentiment d’inconfort qui se produit lors des règles.

Femme en train de faire une séance de méditation
Crédit Photo : Adobe Stock

Notre dernier conseil : dès que la douleur commence à se faire sentir, ne restez pas recroquevillée sur vous-même. Bougez-vous en faisant quelques pas ou quelques mouvements physiques. Le but est de relancer la circulation dans le bas-ventre afin d’empêcher la congestion de l’utérus, qui est à l’origine des règles douloureuses.

Dernière mise à jour le 17/09/2021


Partager c'est aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *