Le Yoga prénatal, un sport tout à fait adapté aux femmes enceintes

Partager c'est aimer

Pas encore d'évaluation.

Veuillez évaluer cet article

Vous avez sans doute une idée des incroyables bienfaits du Yoga sur le corps. Ses vertus thérapeutiques et curatives, auxquelles on ajoute son pouvoir apaisant, sont connues de tous. Et ce ne sont pas les femmes enceintes qui vous diront le contraire. Yoga et grossesse forment, en effet, une belle alliance, le yoga prénatal. Les professionnels de la santé le confirment : le yoga est l’un des meilleurs sports pendant la grossesse, à côté du tai chi chuan et de la marche. Petites explications sur cette activité, extrêmement bénéfique à la mère et à l’enfant.

Le yoga prénatal, une manière de prendre soin de son corps pendant la grossesse

Durant la grossesse, le corps subit d’énormes changements. Le bassin s’épaissit, le dos se creuse sans oublier les autres désagréments comme les maux de dos, les problèmes de digestion. Voici pourquoi il est recommandé de faire une activité physique comme le yoga pendant cette période.

Cela permet de :

  • Garder un bon équilibre
  • Vivre pleinement ses 9 mois de grossesse
  • Se mettre dans les bonnes dispositions pour accoucher sereinement
  • Renforcer sa force mentale,
  • Stimuler sa confiance en soi.
Femme enceinte assise tenant son ventre
Crédit Photos : Freepik

Mais attention ! Tout n’est pas permis ! Il existe des postures de yoga qu’il est préférable d’éviter pendant la grossesse à savoir le yoga Bikram, les postures inversées telles que le pont, la posture de l’arc ou toute autre position qui se pratique allongée sur le ventre.

Une activité idéale pour se détendre et s’épanouir

Très recommandé, le yoga prénatal présente de nombreux avantages. Pour commencer, il nous apprend les bonnes postures à adopter pour se détendre et chasser les tensions. Faire du Yoga durant la grossesse aide l’organisme à emmagasiner les endorphines qui sont les hormones qui réduisent la douleur durant l’accouchement. Ce sport est excellent pour rester en forme, préparer son corps à la naissance de l’enfant et évacuer le stress. On vit mieux sa grossesse et on est à l’écoute de son corps, de ses envies et de ses ressentis.

Les postures du Yoga entraînent une tonification ainsi qu’un assouplissement des muscles profonds du corps. On révèle aussi que c’est un très bon sport pour lâcher prise et supprimer les tensions dans le bas du dos ou au niveau du nerf sciatique.

Vous pouvez le pratiquer jusqu’à terme tant que la grossesse se déroule dans les bonnes conditions. Sinon il est conseillé de s’y mettre à partir du troisième trimestre de grossesse, au minimum, 1 fois par semaine.

Les meilleures postures de Yoga pour femme enceinte

Sport idéal pour se ressourcer, le yoga vous offre l’opportunité de vivre sereinement votre grossesse. Cependant, certaines postures ne sont pas autorisées, gros ventre oblige. D’autres, par contre, sont très recommandées car elles aident à relancer la circulation sanguine, à tonifier les muscles et à renforcer le mental.

Femme enceinte faisant des exercices de yoga
Yoga prénatal très bénéfique pour la femme en état de grossesse
Crédit Photos : Freepik

La montagne

Mettez-vous en position debout, écartez vos jambes légèrement. Reposez bien vos orteils et vos talons et restez dans cette posture pendant quelques minutes. Focalisez-vous sur votre respiration. La posture de la montagne est très utilisée pour travailler l’équilibre.

Le chat

À genoux à quatre pattes, appuyez-vous sur vos mains. Écartez légèrement vos jambes. Tout en inspirant, ramenez votre tête vers le haut, tout en rentrant le dos. Expirez, arrondissez votre dos et essayez de ramener la tête vers le bas pour regarder votre nombril. Faites 5 mouvements enchaînés tout en vous concentrant sur votre respiration. Cette posture aide à soulager les maux de dos.

Le papillon

C’est la posture idéale pour raffermir et assouplir les muscles pelviens et les cuisses mais aussi pour lâcher prise et se relaxer. Mettez-vous en position assise, peut-être sur un coussin. Après avoir ramené vos jambes l’une contre l’autre près de votre bassin, joignez vos plantes de pieds entre elles. Éloignez vos pieds d’environ 50 cm en laissant tomber le visage vers le sol pour allonger le dos. Respirez durant quelques secondes, puis relâchez.

La foudre

C’est l’une des meilleures postures pour calmer les douleurs de dos. En position à genoux, on s’assoit sur ses talons. On écarte légèrement ses talons et on laisse ses fesses tomber entre ses pieds. On maintient la tête, le dos et les épaules bien droit. Ensuite, on place ses mains sur ses cuisses. On garde cette position pendant quelques secondes en restant concentré sur votre respiration.

Ensuite, penchez-vous légèrement en avant en soulevant vos hanches et en prenant appui sur vos mains. Au même moment, relevez vos talons et mettez vos pieds sur les orteils jusqu’à ce que vous arriviez à tenir sur la pointe des pieds.

Le yoga prénatal, que devez-vous savoir avant de vous lancer ?

Si vous décidez de faire du yoga pendant votre grossesse, commencez toujours la séance par des exercices de respiration qui aident à faire le vide autour de soi. Ensuite, effectuez des mouvements d’étirements et terminez par la posture Savasana. Si la maman se sent bien, le bébé le ressentira aussi . Il est déconseillé de rester trop longtemps sur le dos, surtout après les 3 premiers mois. Cela peut causer des nausées, essoufflements ou vertiges.

Durant le premier trimestre, on fait tout en douceur. Pas trop d’efforts ou de torsions. À cette étape, le yoga prénatal aide notamment à combattre les nausées et la fatigue. Les séances sont faites de mouvements lents et de postures douces. Lors du deuxième trimestre, on commence à travailler sur la respiration. À ce stade, les séances permettent d’apaiser les maux liés à la grossesse. Au troisième trimestre de grossesse, on met plus l’accent sur des exercices qui préparent la mère à l’accouchement.

Si vous n’avez jamais fait du yoga, voici quelques conseils à appliquer pour réussir votre séance :

  • Respirer profondément et lentement
  • Ne pas trop forcer
  • S’hydrater avant, pendant et après la séance.

Même après la grossesse, le yoga peut être pratiqué, en compagnie de bébé, contrairement à d’autres sports. Il aide à retrouver la ligne, à aplatir le ventre. Et c’est un moyen de profiter des premières semaines avec bébé.

Dernière mise à jour le 24/10/2021


Partager c'est aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *